Le groupe de développement du LPSC participe à l'élaboration de logiciels:

Développements pour ATLAS

Le service informatique a la responsabilité de deux applications qui ont un rôle de premier plan pour la collaboration (voir page Software - groupe ATLAS) :

  • AMI (ATLAS Metadata Interface) est utilisé pour fournir un accès générique au métadonnées de l’expérience.
    AMI est une application de catalogue générique pour l’accès à des bases de données. Des catalogues de structures différentes peuvent être interrogés simultanément, en exploitant une auto description de chaque structure, couplée à des requêtes multi-threaded.AMI a été choisi comme le catalogue de sélection de datasets officiel d’ATLAS en 2006
  • Tag Collector est utilisé pour le management du code de la collaboration ; il est développé dans le cadre du groupe ATLAS Software Infrastructure. Tag Collector renforce les règles d'appartenance à un "release" de code et vérifie que les dépendances sont respectées (voir le graphique de dépendance).

Faits marquants des trois dernières années

  • Recrutement de Jérôme Odier, Ingénieur de Recherche en CDD pour trois ans sur le projet AMI en septembre 2013.
  • Depuis la restriction d'accès aux données AMI/ATLAS aux seuls utilisateurs ATLAS, authentification + autorisation AMI + VOMS, mise en production en octobre 2011, nous avons observé une croissance régulière de nombre d'utilisateurs observée. Actuellement il y a environ 2000 utilisateurs validés.
  • Implémentation du " Hierarchical Dataset Browser ". Une recherche de données ou le choix se fait progressivement par sélection des valeurs des paramètres disponibles. A tout moment le nombre de datasets, fichiers et évènements dans la sélection est mise à jour.
  • Refonte de l'interface web d'AMI « Dataset Discovery » - transfert du site sous JOOMLA et utilisation de framework modernes pour les interfaces, "JQuery" pour le javascript et "Bootstrap" pour les css. Utilisation de technologieS Web 2.0 (AJAX,HTML5). Rationalisation des fonctions. Réécriture de la documentation.
  • Refonte de pyAMI - passage à pyAMI version4 : amélioration de l'interface utilisateur, déploiement et documentation avec outils standard de python (avec collaboration de Noel Dawe , Simon Fraser University, Vancouver B.C. Canada et Asoka Da Silva, TRIUMF, Vancouver B.C. Canada)
  • Amélioration du monitoring d'AMI (avec collaboration Haykuhi Musheghyan, Univ. De Göttingen, Allemagne)
  • Modification du code de remplissage des bases de données AMI suite à l'introduction d'un nouveau système de production dans la collaboration ATLAS pendant le " Long Shutdown 1 "
  • Amélioration de l'environnement de travail par la mise en œuvre d'une suite d'outils cohérents et connexe. SVN, Eclipse, RedMine, Jenkins (ref. exposé de F. Lambert, Journées Informatiques IN2P3 2012 https://indico.in2p3.fr/conferenceOtherViews.py?confId=6514&view=cdsagenda#16)
  • 2 nouveaux serveurs achetés fin 2012 afin de supporter l'augmentation de charge.

PLANCK

Le satellite Planck a été lancé en mai 2009 et la mission s'est terminée en octobre 2013. Le LPSC a été impliqué dans l'étude et la réalisation de l'électronique et de l'informatique nécessaires au pilotage de la machine cryogénique à 20K, nommée sorption cooler, développée par la NASA au Jet Propulsion Laboratory, de Planck.
Le service informatique a été impliqué dans l'analyse RTA (Real Time Analysis) du sorption cooler, qui consiste en la maintenance et évolution de la MIB (Mission Information Base), base de données qui décrit les télémétries et télécommandes échangées entre l'électronique du sorption cooler et la station terrestre.
Les tests de cette MIB ont d'abord été effectués au LPSC, grâce à l'installation d'un EGSE Electrical Ground System Equipment : SCOS2000 et d'une chaîne d'intégration. De nombreux autres tests ont également été effectués à ALCATEL SPACE Cannes, à l'ESOC et au CSL Liège. Le service, présent lors de ces tests, a eu un rôle très important d'interface avec ces différents interlocuteurs.
Le service informatique a eu en charge le développement de l’informatique embarquée dans le satellite devant piloter le Sorption Cooler et communiquer avec le sol par le réception de télécommandes et l’émission de télémétries. Cette informatique a été testée plusieurs fois sur site au Jet Propulsion Laboratory, à Alcatel Space et à l’ESA. Le service informatique a assuré le support et la maintenance de cette application durant toute la durée de la mission.

Le service informatique contribue au développement de l’analyse de niveau 2 (L2), parallélisation MPI de modules.

MIMAC / COMIMAC / MIMAC-FastN

Le service informatique est impliqué dans le développement du système d'acquisition (32 cartes détecteur), de contrôle commande et d'un event display pour l'expérience MIMAC-1m3. Il s'agit d'une collaboration internationale regroupant le LPSC, le CPPM, l'IRFU(Saclay), l'IRSN (Cadarache) et l'Université Tsinghua (Chine).

MIMAC est une micro-TPC de haute résolution spatiale (350 um). La phase de validation sur la bi-chambre fonctionnant à Modane a été faite fin mai 2016.

Le système d'acquisition doit assurer la lecture de 1960 voies par détecteur (32) à une fréquence de échantillonnage de 50 MHz.

Les données sont acquises, triées et filtrées en continu. Le système va fonctionner sans interruption pendant plusieurs années. 

Le taux de données moyen devrait atteindre 1Go par heure environ. Ces données sont stoquées au CCIN2P3 dans une base de données partitionnée d'un cluster PostgreSQL. Le logiciel bénéficie d'une interface web performante, basée sur libnavajo et l'utilisation de websockets ( http://lsmmimac.in2p3.fr )

Le projet de valorisation MIMAC-FastN est un détecteur de neutrons rapides directionnel qui permet de mesurer l'énergie de neutrons avec une grande efficacité. C'est une adaptation du système d'acquisition de MIMAC à une seule chambre mais avec un algorithme permettant la localisation de sources de neutrons.

AUGER

Le service informatique est impliqué dans le développement de l’interface graphique de l’acquisition de données d’AERA (Auger Engineering Radio Array).

CODALEMA

Le service informatique a mis en place un système de pilotage à distance et de réplication des données du système d’acquisition implanté sur le site de Nancay pour l’expérience CODALEMA (Détection des Rayons Cosmiques par Ondes Radio).
Le service à aussi en charge le développement d’une informatique embarquée du tiroir de multiplicité réalisée par le service électronique du laboratoire, ainsi que du logiciel de contrôle de la carte et d'acquisition des données.

nEDM

nEDM : Expérience en développement à l'ILL de mesure du spin du neutron. Le service informatique a eu en charge le développement d'un driver de la carte de contrôle commande développée au laboratoire ainsi que du logiciel Windows/Linux de contrôle/commande et d'acquisition de données. Ce système est opérationnel.

Genepi3

Troisième génération d’un accélérateur pour l’étude d’un réacteur nucléaire expérimental entraîné par un flux de neutron. Le développent de la partie accélérateur de l'expérience est pris en charge par divers services du LPSC. Le choix d'une architecture hardware adaptée aux contraintes (isolation très haute tension, fort bruit électromagnétique, fiabilité élevée...) ainsi que le développement d'un système Linux embarqué adapté aux nouvelles contraintes de mesure ont commencé courant 2007 au service informatique.

CRDB

Développement d'un catalogue en ligne de mesures expérimentales de rayonnements cosmiques.

NIKA

Réécriture complète du logiciel d'acquisition de données de l'expérience NIKA.

LIBNAVAJO

Libnavajo est l'équivalent C++ de l'API Servlet Java, et de ses conteneurs de servlets. Plus simple, et plus rapide, elle rend possible l’intégration d’interfaces Web puissantes et interactives aux développements en C++, sans avoir recours à un autre langage ni middleware supplémentaire. Libnavajo intègre un serveur web multithreadé, très performant et complet, qui supporte les connexions persistantes, la compression, le SSL, l’authentification http et X509, l’IPv4 et IPv6, les websockets, les cookies, les objets de session, le multipart content, etc etc... Elle intègre aussi les mécanismes pour ajouter des repository web (externes ou compilés dans le code), pour générer dynamiquement du contenu, et pour gérer les connexions websocket.sources sont disponibles dans un dépôt public sur la plateforme de développement coopératif github (https://github.com/titi38/libnavajo.git)

ZNETS

ZNETS permet de satisfaire aux enjeux légaux tout en améliorant le niveau en sécurité informatique des laboratoires.

L’outil interprète à la volée l’ensemble des communications et tentatives de communication du réseau, il génère et stocke des traces, détecte des anomalies, et permet une étude de la métrologie appliquée à la sécurité informatique...

ZNETS s'adapte à toutes les architectures réseau IPv4 et IPv6. C’est un collecteur de netflow/Ipfix, capable d'acquérir également ses données directement depuis une interface physique.

Les 21 laboratoires de l'IN2P3 disposent tous de ZNETS depuis février 2012.

Parallèlement, une centaine d’autres laboratoires ou établissements du monde Education-Recherche ont également adopté ZNETS (disponible sous la forme de package standard pour les distributions linux redhat et debian)

 

 

Le groupe a développé également des outils

  • pour la surveillance de l'activité réseau avec le projet Extra.
  • pour l'administration (bases de données), gestion locale d'un parc de machines, avec mise à jour automatique des caractéristiques réseau
  • PHPMyResa fait partie des logiciels retenus par le projet PLUME (dont le but est de Promouvoir les Logiciels Utiles, Maitrisés et Économiques pour la communauté de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, URL : http://www.projet-plume.org/).