• Coordination du projet au LPSC
  • Participation à la maintenance des photo-détecteurs du détecteur de surface
  • Participation à l’élaboration du programme de radio détections des rayons cosmiques sur le site d’AUGER en Argentine
  • Etude et réalisation mécanique d’un prototype du nouveau dispositif de photo détection pour les cuves à eau du site nord
Auger logo

Patrick Stassi : Photo détection - Radio détection - Responsable technique
Marc Marton : Conception Détecteur/CAO
Mohammed Chala : Montage Détecteur

 

190117 14h02 oz download pdfEASIER : Radio détection des rayons cosmiques de très haute énergie sur l'Observatoire Pierre Auger
190117 14h17 oz hyperlinkPierre Auger Observatory


Dans le cadre de l’Observatoire Pierre Auger, située à Malargüe, en Argentine, le SDI à participé de 2006 à 2009 aux activités suivantes :

Pour le programme de R&D "RAuger" sur la radio détection des rayons cosmiques, trois dispositifs de radio détection autonomes ont été développés et installés sur le site en Argentine, en collaboration avec Subatech, Nantes. Le SDI a apporté une contribution importante à cette activité en développant la partie alimentation de puissance par panneaux solaires et batteries, ainsi que le support mécanique de l’ensemble.

Nous avons également pris en charge la partie transport et logistique de l’ensemble du dispositif et participé activement à sa mise en oeuvre sur le site dans une première mission en 2006 puis à sa mise à niveau dans une deuxième mission en 2007.

IMG 2650

 

Contact : Patrick Stassi

 

190117 14h17 oz hyperlink Page de l'équipe Auger


 

Dans le cadre de l’expérience CODALEMA à laquelle le LPSC s’est ralliée courant 2005, en collaboration avec le laboratoire de Subatech à Nantes, le SDI a conçu et déployé à l’automne 2005, un réseau de détection de rayons cosmiques, composé de cinq stations de détecteurs à base de scintillateurs et photomultiplicateurs. Ces détecteurs sont disposés de part et d’autre du réseau d’antennes décamétriques, exploité pour la détection des ondes radio émises par les gerbes cosmiques.

Le système d’acquisition de ces détecteurs est basé, du point de vu matériel, sur les cartes MATACQ de type VME, développées par le LAL et l'IRFU (ex DAPNIA), de façon à pouvoir s’intégrer au système existant sur le réseau d’antenne. Le service a mis en œuvre cette acquisition et a développé plusieurs programmes sous LabVIEW permettant de récupérer et de stocker les données, d’effectuer un contrôle en ligne des taux d’événements ainsi que le pilotage des hautes tensions nécessaires aux photomultiplicateurs.

Avec l’aide du service informatique du LPSC, un système de sauvegarde automatique des données a été mis en place et le contrôle à distance de l’expérience peut s’effectuer de façon sécurisée à travers le réseau Internet.

070207-Vue CodA svn65

 

L’installation de l’expérience CODALEMA, sur le site du radiotélescope de Nançay, s’est poursuivie jusqu'en 2007. Le service a déployé quatre nouvelles stations de détection à scintillateurs en mars 2006, venant ainsi compléter les 5 stations déjà installées en 2005. La prise de données avec ce réseau de neufs détecteurs s’est poursuivi jusqu’à la fin 2006.

En janvier 2007, dans des conditions climatiques difficiles, le service a de nouveau installé quatre nouvelles stations de détection, complétant ainsi le réseau des treize détecteurs à scintillateurs prévus à l’origine du projet.

IM004107  IMG 2354

CodalemaNancay

 

Contacts : Patrick Stassi, Olivier Zimmermann

 

190117 14h17 oz hyperlink Page de l'expérience CODALEMA


En 2003, dans le cadre de l'expérience ULTRA, le SDI a largement contribué à la fabrication, à la mise en œuvre et à l'installation sur site de l’ensemble ET-Scope, destiné à détecter les particules des gerbes atmosphériques en collaboration avec des équipes de l'INFN de Turin et de l'IASF de Palerme, Italie.

Ces détecteurs au nombre de cinq, constitués de larges plaques de scintillateurs associés à des photomultiplicateurs, ont été déployés près du barrage du Mont Cenis en Savoie à deux reprises lors de deux campagnes de mesures de deux semaines, en octobre 2002 et juin 2003.

Durant ces campagnes, le service a assuré la mise en œuvre du dispositif sur site ainsi que la logistique et la mise à disposition d’un système d’acquisition de données. Les prises de données auxquelles nous avons largement participé, se sont effectuées lors de nuits sans lune, conditions nécessaires pour les mesures.

De plus, un nouveau type de détecteur (Belenos), développé par le SDI, destiné à mesurer les signaux Ultra Violets (250-450nm) associés aux gerbes atmosphériques à également été installé. Les tests préliminaires effectués en juillet 2003 sur le premier prototype ont démontré l’efficacité de ce dispositif.

A la fin de l’année 2003 l’ET-Scope a été installé sur le site du LPSC pour effectuer des tests et des mesures de longues durées.

37030152

EPSN0006

 ULTRA

 

Contacts : Patrick Stassi, Olivier Zimmermann

 

190117 14h17 oz hyperlink Page de l'expérience ULTRA