Logo nED?La collaboration nEDM travaille depuis plusieurs années à la conception d’un nouveau spectromètre, le projet n2EDM. Cet appareil reprendra le même principe de fonctionnement que l’installation actuelle, à savoir un détecteur à température ambiante et combinant un co-magnétomètre Hg à des magnétomètres externes (Cs et en plus 3He), et sera optimisé pour la source d’UCN de PSI. La disponibilité du nouveau spectromètre est envisagée pour 2021-2022. Le SERM travaille actuellement sur la conception de la chambre de polarisation mercure et sur le développement de deux lots, à savoir :

  1. l'ensemble des switches UCN
  2. le Mapper.

Coordination technique du projet Switches et Mapper (Johann MENU) - Présentation de l'expérience: n2EDM

Avancement: (été 2020) 

- Le prototype de la chambre de polarisation Hg est assemblé.
- Le dessin des switches UCN est proche de la validation après plusieurs adaptations aux modifications géométrique de l'espace entre l'arrivée de la source neutrons et le blindage µ-métal de l'expérience.
  Les tubes guides en verre sont livrés ainsi que la plupart des grandes pièces sous-traitées, et l'atelier du LPSC a débuté l'usinage des coudes sur CN 5 axes.
- La Mapper: après la remise en état du modèle 0 provenant du LPSC Caen, la conception du grand modèle totalement amagnétique est terminée et le montage est en cours.

n2EDM switch v2

n2EDM Test proto chambre
Prototype de Switch UCN  de n2EDM
 Prototype Chambre de Polarisation Hg de n2EDM
N2EDM 2019 11 22 Mapper N2EDM Schema Mapper N2EDM Photo Mapper

The ATLAS Insertable B-Layer Detector (IBL)

La "Pixel B-layer" est une couche de détection pixellisée spéciale, destinée à améliorer les performances physiques du détecteur ATLAS (vertex secondaires et étiquetage des B).

Parmi les 4 groupes de travail déjà actuellement impliqués dans le projet, le SERM doit intégrer le WG3: Integration & Installation Working Group et doit développer la table d'insertion / extraction qui permettra de manipuler les différents éléments de l'opération: Beam Pipe 0 / LGT / IST et IBL de manière fiable, précise et rapide (radioprotection).

L'IBL, qui originellement ne devait pas être réalisé avant 2015, devra être prêt pour fin 2013. Il faut effectivement attendre le 2nd arrêt long actuel du LHC.

La table d'insertion ainsi que les modules du BP0 et de l'IST ont été utilisés durant toutes les opérations de training au hall 180 au CERN en prévision de l'opération programmée de changement du detecteur Pixel fin 2013.

Livrables: la table d'insertion est opérationnelle dans le hall 180 du CERN depuis début juillet 2011. Les 2 tables intermédiaires sont installées sur le détecteur et les 4 châssis/containers ont été livrés à fin août 2012. Le dernier container (IBL) intégrant le Multi Purpose Container de l'Université de Genève a été automatisé par le SERM et est livré sur site depuis novembre 2012.

Tests au CERN durant toute l'année 2012 et les tests de l'insertion d'IBL ont débuté avec succès en février 2014. L'insertion d'IBL a été effectuée en caverne le 7 mai 2014 avec succès.

Communiqué de presse d'ATLAS du 18/07/2013:

"Le tube support d'IBL (IST) a ét inséré avec succès à l'intérieur du détecteur pixel au SR1, avec les 2mm de dégagement attendus - un jalon majeur du projet."

Contact: D.Grondin           Poster IBL 3Poster IBL 2 / Poster IBL 1  
                                              Le projet IBL au LPSC           Vidéo test insertion

bp0 container-on pit table
BP0 container on the Pit Table
IBL Insertion
Insertion de l'IBL en mai 2014 au CERN

Booster de charge et ligne N+ AB

 Ces deux projets concernent des équipements devant être installés dans une zone de transport de faisceaux radioactifs.

Booster de Charge  Le rôle du booster de charge est d’accroître l’état de charge des ions radioactifs accélérés. Le travail fourni consiste en la reprise totale de la conception d’un booster de charge existant : adaptations mécaniques et électriques pour une maintenance aisée et rapide (nucléarisation).

 Ligne N+ AB. Le rôle de la ligne N+ d’Analyse Booster (ligne N +AB) est de sélectionner l’état de charge souhaité par les expériences et de transporter le faisceau verticalement depuis la zone de production située au sous-sol vers la zone d’expérimentation située en surface. Le LPSC a en charge l'étude et la conception détaillée de l'ensemble. Les principales contraintes de conception sont liées aux exigences de maintenance aisée et rapide ainsi qu’à l’exiguïté du local d’accueil.

Contacts: D.Bondoux / C.Fourel / G.Frèche
               spiral2-ligne nspiral2-booster de charge nuclearise-vignette

                                          Booster de Charge
 
 

 

                                                                                                                                             Ligne N+ AB

 

COUPLEURS

Taches 2008 - 2009 :
Après les différentes études réalisées les années passées (voir l’onglet « réalisations »), le SERM continue d’assurer différentes tâches sur le projet :

  • Appel d’offre pour la réalisation des coupleurs, des manchettes,...
    Rédaction de la procédure d’intégration des coupleurs – Spécifications pour le transport : containers et déballage.
    Gestion des non conformités mécaniques
  • Mise à jour des calculs de thermique / vibratoire pour la version finale du coupleur
    Calcul de la rupture des céramiques type « disque » avec un dépôt de 30 nm de TiN.
    En collaboration avec le SA, choix du système de maintien de la température de la céramique
  • Support dans le montage de coupleur dans son banc de test au LPSC
    Procédures de montage de coupleurs dans le banc de test
                               
                           Etudes sur les coupleurs de SPIRAL 2

Contact: F.Vezzu                                         

Poster Coupleurs SPIRAL 2 / Projets du SERM

Le SERM réalise depuis 2008 des prestations de calculs pour des laboratoires ou organismes de recherche extérieurs.
A ce titre, le LNCMI de Grenoble a confié au SERM, pour le compte de l'ESRF, les études de dimensionnement des interfaces d'aimants splittés et plus particulièrement l'étude des interfaces caisse/plateaux pour aimant splitté à hauts champs. Cette étude a pour but de dimensionner les plaques d’appui qui sont soumises à l’intégralité des efforts de compression générés par deux demi aimants indépendants : intensité de la force attractive à 28 T et 30 T.
Le SERM poursuit en 2012 l'étude d'optimisation de ces pièces d'interface.

 Contacts: D.Grondin  / J.Giraud


Déformations secteur caisse aimant splitté

Depuis la création et l’accueil en 2005 du Centre de Recherche Plasmas-Matériaux-Nanostructures (CRPMN) au sein du LPSC, qui a permis de rassembler en un même lieu des compétences et un savoir-faire uniques en France et dans le monde sur les plasmas micro-onde et en particulier les plasmas générés à la résonance cyclotronique électronique (RCE), le SERM assure régulièrement la réalisation de réacteurs faisant chacun appel à de nombreux usinages sur machines à commande numérique.

Reacteur-plasma-en-usinage
Réacteur plasma en usinage

Réacteur plasma assemblé