Chargeur manuel de filtre (2011-2015)           lsst-logo

Coordination Technique du chargeur manuel de filtre - Participation au groupe système
Contact: Francis Vezzu       Présentation du projet scientifique: LSST

  • Chargeur de filtres manuel du télescope: prise en charge de la conception et de la réalisation d'un système permettant le chargement et le déchargement des filtres à l'intérieur de la caméra, le filtre étant chargé ou déchargé par un système de translation motorisé. (mécanique, automatisme, plans de tests.)
  • Objectif technique: Il doit permettre le chargement préalable de 5 filtres puis le remplacement de n'importe lequel des filtres installés par un autre filtre conservé dans une zone de stockage.
    Toutes les opérations sont contrôlées par le système de contrôle/commande (CCS) de la caméra.

 lsst-chargeur filtrelsst-chargeur filtre-2

CCOB (banc d’étalonnage de la caméra de LSST)

Le SERM s'engage en 2009 sur la pré-étude du banc de calibration de la Camera de LSST, dont le plan focal de la caméra est constitué d’une mosaïque d’environ 200 capteurs CCD conduisant à un total de 3.2 milliards de pixels. Son diamètre est de 64 cm. Il est précédé de 3 lentilles et d’un filtre. La distance entre L1 (lentille d’entrée) et le plan focal est de 1.032 m. Le diamètre de L1 est de 1.55 m.

Le "Camera Calibration Optical Bench" (CCOB) est conçu pour être un système pouvant être temporairement attaché à l'avant de la Camera de LSST totalement assemblée pendant qu'elle est installée soit dans le hall d'assemblage final à SLAC ou dans la salle de préparation de l'observatoire du Cerro Pachon (Chili). Le but du CCOB est de fournir une source de lumière contrôlée et parfaitement calibrée pouvant être utilisée pour la vérification et la calibration de la Camera de LSST totalement assemblée.


Les objectifs du CCOB sont :

  • Permettre à la caméra intégrée de voir sa « première lumière » pour un test global du fonctionnement des capteurs et de la chaîne d’acquisition.
  • Permettre un « flat field » de la caméra (mesure de la réponse relative des pixels).
  • Permettre une mesure des images fantômes (lumière diffusée dans la caméra).
  • Permettre un « commissionning » global de la caméra.

La précision mécanique sur la connaissance du positionnement absolu du faisceau doit être de 0.5 mm. Il doit être possible de « retourner » à cette position avec une précision de 0.1 mm. Le pas de variation doit être de 0.1 mm. La vitesse de déplacement du spot sur le plan focal doit être de 1 cm/s ; il peut y avoir un temps de « stabilisation » de 1 s après l’arrêt du faisceau.

La livraison du banc test est prévue actuellement pour 2012.


LSST : Caméra avec son banc de calibration (ébauche)