Notre groupe travaille depuis le début des années 90 dans le domaine de la physique hadronique. Les hadrons (comme les protons et les neutrons qui forment les noyaux des atomes) sont les particules sensibles à l'interaction forte, l'une des quatre forces présentes dans la nature mais qui joue un rôle primordial à l'échelle subatomique. Notre domaine de recherche explore la façon dont les constituants élémentaires de la matière - les quarks et les gluons - s'organisent pour former ces hadrons. Cet axe de recherche s'intéresse aussi aux interactions entre hadrons et à leurs modes de production, et s'étend jusqu'à la description des propriétés des noyaux atomiques les plus légers. Notre travail s'effectue auprès de machines européennes ou américaine au sein de collaborations internationales.

ALICE au LHC  

L’activité de la majorité des membres de notre groupe se situe depuis 2008 auprès de l’expérience ALICE au LHC. L’objectif est de créer grâce à des collisions d’ion lourd (comme le plomb) de très grande énergie un état de la matière particulier. Cet état appelé plasma de quark et de gluon peut-être étudié grâce au détecteur ALICE au CERN.

Note groupe s'est investi dans cette collaboration internationale à la fois sur le hardware que sur les analyses expérimentales. Nous avons entre autres assemblé et calibré un calorimètre électromagnétique EMCAL. Nous participons également à l'agrandissement de la couverture en azimuthe de ce calorimètre en ce moment.  

 

 

 

EMCalComplet

 

Nous sommes par ailleurs impliqué dans l'élaboration, la mise en place et le suivi du système de déclenchement de premier niveau. D'autre part, nous avons un role important au sein de la collaboration EMCal en participant à l'optimisation du software de reconstruction des trajectoires des particules, de la calibration offline. Enfin, nous participons à plusieurs analyses expérimentales mettant en jeux des photons, ou des jets. Pour plus d'information, voir ici.

Activités au Jefferson Laboratory

Nos autres activités de recherche se sont situées pour l'essentiel au Jefferson Laboratory (Virginie, USA). Notre programme, mené avec les faisceaux d'électrons de plusieurs GeV délivrés par son accélérateur CEBAF, recouvre l'étude des propriétés du nucléon et des noyaux les plus légers (A= 2, 3, 4). Nos expériences ont couvert différents aspects de la physique aux énergies intermédiaires, allant de l’étude de l’interaction nucléo-nucléon jusqu’à l’étude des contributions des quarks aux propriétés du nucléon.

Nous avons pris part dans la construction de parties importantes de détecteur dans différentes expériences et différents halls expérimentaux. Actuellement il existe toujours une activité sur l'étude des Distributions de Parton Generalisees (GPD) dans le hall B du Jefferson Laboratory.

En parallèle nous faisons une expérience de démonstration d’une source de positrons polarisée. Les positrons qui sont des électrons positifs ont un intérêt dans des collisionneurs électron positron pour la physique des particules. Ils sont aussi utilisés pour la physique des matériaux pour mesurer par exemple les états de surfaces. Ils ont enfin un intérêt dans l’étude des GPDs. L’expérience PEPPO veut démontrer qu’en utilisant des sources d’électron de très grandes intensités et très forte polarisation on peut produire à basse énergie un faisceau de positrons polarisé avec une intensité acceptable.

 

 

Detecteur G0