Notre groupe de recherche développe un programme de recherche autour des neutrinos, particules fort singulières mais néanmoins les plus abondantes de l'univers. Les neutrinos ont un rôle clé à la frontière de la physique des particules et de l'astrophysique. Ils sont produits abondamment au sein de sources astrophysiques, dans le soleil, dans l'atmosphère et au coeur des centrales nucléaires. Ces derniers sont étudiés depuis fort longtemps au LPSC. On sait maintenant que les neutrinos, bien que trés légers sont massifs. Reste à préciser comment ces masses se répartissent dans les 3 saveurs de neutrinos connues et si il n'existe pas d'autres types de neutrino dit stérile. L'objectif du projet STEREO auquel notre groupe participe à l'Institut Laue Langevin (Grenoble) vise à déterminer si les neutrinos stériles peuvent être à l'origine de ce  qu'on appelle l'anomalie des neutrinos de réacteur.