Augerprime Symposium

La Collaboration Pierre Auger organise un Symposium pour célébrer les quinze ans de l’Observatoire Pierre Auger, la signature de l’accord international pour son fonctionnement jusqu’en 2025, et la mise en œuvre du projet AugerPrime

L’Observatoire

L’Observatoire Pierre Auger, qui déploie son réseau de détecteurs sur 3000 km2 dans la pampa argentine, est un projet phare dans l’étude des rayons cosmiques. Plus de 500 scientifiques de 16 pays différents collaborent pour déterminer l’origine et la nature ses particules les plus énergétiques de l’Univers et comprendre comment elles atteignent des énergies aussi extrêmes.

L’implication de la France

Les laboratoires de l’IN2P3 sont partie prenante de cette aventure scientifique depuis ses débuts. Leaders en particulier dans le développement de l’électronique et du système d’acquisition de données du réseau de détecteurs au sol (1660 détecteurs Cherenkov) ils ont fortement contribué à la mise en œuvre de cet Observatoire hors normes. La forte implication des chercheurs de l’IN2P3 dans l’analyse des données et dans leur interprétation est indéniable.

AugerPrime

Les mesures réalisées ont permis d’obtenir des résultats remarquables et des avancées notables dans la compréhension des rayons cosmiques d’ultra haute énergie. Cependant, l’interprétation des observations est suffisamment complexe pour requérir une évolution de l’Observatoire pour une meilleure détermination de la composition du flux aux plus hautes énergies. Les données qui seront collectées dans la future configuration de l’Observatoire pourraient permettre de percer les secrets des accélérateurs naturels les plus puissants de l’Univers. L’ensemble du projet d’amélioration entrepris est dénommé AugerPrime.

 

Lien vers la page AugerPrime

 

 

 

Screen_Shot_2015-10-19_at_10.53.13.png

 

Pendant la nuit entre le 6 et le 7 Octobre 2015, après une seule semaine d'installation et de refroidissement du cryostat, l'instrument NIKA2 a vu sa première lumière au télescope 30 mètres de l'IRAM avec une carte sur la planète Uranus. Jusqu'à l'été prochain, l'instrument sera étalonné sur le ciel pour en déduire ses performances en vue de l'ouverture des observations à la communauté prévue pour l'hiver 2016.

Vous pouvez suivre jour par jour les observations de NIKA2 au télescope au http://www.iram.es/IRAMES/mainWiki/DailyReportsNika2Run1

 Plus d'information sur :
http://lpsc.in2p3.fr/NIKA2Sky/
http://ipag.osug.fr/nika2/Welcome.html

 

Auditorium du CRDP

11, Avenue du général Champon - Grenoble

Accès : arrêt Albert 1er de Belgique (tram A) ou Chavant (tram A et C)

 

Au programme de votre vendredi soir, une soirée haute en couleurs dans le cadre de l'année internationale de la lumière. Venez rencontrez des scientifiques et des artistes qui explorent la lumière au quotidien. Ils croiseront leurs visions de cette lumière qui est autant leur outil de travail qu’une source d’inspiration.

 

Voir le programme

NIKA2Sky est un projet dédié à l’observation du ciel en millimétrique avec la camera NIKA2 installée au télescope de 30 m de l’IRAM (Pico Veleta). Ce projet, porté par le LPSC, a reçu en 2015 un financement de l’ANR qui permettra l’exploitation scientifique de NIKA2 jusqu’en 2019.

 

 

A partir de fin 2015, la caméra NIKA2 va observer le ciel à 150 et 260 GHz dans un large champ de vue (6,5 minutes d'arc) à haute résolution angulaire (nominalement 18 et 12 secondes d'arc, respectivement), en polarisation à 260 GHz et avec une excellente sensibilité (20 et 30 mJy.s1/2, respectivement). Avec sa grande vitesse de cartographie (5000 détecteurs), NIKA2 va révolutionner notre vision de l'Univers froid.

 

NIKA2Sky est organisé en quatre thématiques scientifiques qui partagent le même instrument, le même pipeline d'analyse, et sont développées dans le cadre du même programme de temps garanti (900 heures). Les chercheurs du LPSC sont impliqués dans les quatre groupes (SZ, Champ profond, Instrumentation et Polarisation) de NIKA2Sky et assurent la responsabilité du groupe de travail visant à l’observation à haute résolution d’amas de galaxies à grand redshift par l'effet Sunyaev-Zel'dovich thermique. L'objectif principal est une étude en profondeur d'un échantillon de 50 amas sélectionnés à partir de catalogues SZ basse résolution (ex. Planck) qui ouvrira de nouvelles perspectives pour les études cosmologiques basées sur les amas de galaxies.

 

Plus d’information : http://lpsc.in2p3.fr/NIKA2Sky/

Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. (coordinateur scientifique NIKA2SKy)