C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre collègue Didier Lebrun, décédé dans la nuit du 28 au 29 juillet. Il était membre du groupe Auger avant de prendre sa retraite fin 2014. 

Voir la page de l'équipe Auger


DetecteurCupidMoThe CUPID-Mo experiment, installed at the Modane Underground Laboratory in the cryostat of the EDELWEISS experiment, has just released a new global limit for the detection of the 0νββ signature. CUPID-Mo is a demonstrator which has just proven its efficiency both in the measurement of energy and in the rejection of background noise. It is intended to be deployed on a large scale in the near future. With this new result, the LSM maintains its lead in terms of sensitivity to the 0νββ decay of the nucleus 100Mo, held up to now by the NEMO3 experiment.

In its standard form, double beta decay is a process by which a nucleus decays into a different nucleus and emits two electrons and two antineutrinos (2νββ). This nuclear transition is very rare, but has been detected in several nuclei thanks to complex experiments. If the neutrinos are their own antiparticles, it is possible that the antineutrinos emitted during the double beta decay destroy each other and disappear. This is called double beta decay without neutrinos (0νββ), a phenomenon never observed until now. Its detection would verify that the neutrinos are their own antiparticles, and it would be a clue to explain why they have such a tiny mass and the understand the role they might have played in the formation of our universe.

The 0νββ decay mode is an extremely rare process, but its signature is very clear and unambiguous: It is a question of finding a peak in the spectrum of the total energy deposited in the detector by the two emitted electrons. The expected position of the peak is known with an accuracy of more than 0.1%. The 0νββ experiments therefore require a large exposure, a high energy resolution and an incredibly low background in the region where the peak is expected.

The CUPID-Mo collaboration succeeded in combining the technique of scintillation bolometers with an appropriate choice of nuclei in its crystals to obtain the exceptional rejection of the background noise necessary to sign the 0νββ decay of 100Mo with unprecedented sensitivity. It operates, in the cryostat of the edelweiss experiment, a detector formed of 20 Li2MoO4 crystals enriched with 0.2 kg corresponding to 2.264 kg of 100Mo.

The experience has accumulated more than one year of data (2.17 kg × year of exposure) acquired between March 2019 and April 2020. Thanks to an effective duty cycle, an excellent analysis efficiency of 90% and above all with zero background noise in the region of interest, the researchers obtained a new global limit for the detection of the 0νββ signature: the half life of 100Mo is greater than 1.4x1024 years. The technical team of the LSM national platform of the LPSC has strongly contributed to this success. With its assistance, the experiment was able to maintain the detectors at cryogenic temperatures  over a period of 18 months starting in December 2018, making possible the operation of the detectors at a temperature of 0,022 degrees above absolute zero. This effort has been maintained even as operations were seriously constrained by the restrictions due to the COVID outbreak.The presentation of these results are available here.

Later in the decade, CUPID-Mo technology will be deployed on a large scale in the CUPID experiment, with around 1,500 crystals installed at the Gran Sasso laboratory in Italy in the current CUORE setup. CUPID will then be at the forefront of research on 0νββ.

5mars

Les membres du personnel du Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC) déclarent le laboratoire en lutte et appellent à la grève contre le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). Ce projet va avoir comme conséquences directes d’institutionnaliser la précarité des travailleurs et des travailleuses de la recherche, et fragilisera encore un peu plus la recherche publique française.

Nous demandons donc son retrait pur et simple.

Nous appelons dès à présent tou.te.s les collègues, personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) à :

  • interrompre leurs activités habituelles de recherche et d’enseignement pour participer à la mobilisation en cours et à la coordination nationale des universités et laboratoires en lutte;

  • soutenir les actions étudiantes en cours et à venir contre la précarisation de leur futur ;

  • rendre visible la mobilisation dans leurs interventions publiques, sur les sites web institutionnels, dans les manifestations et dans leurs signatures électroniques ;

  • exprimer leur soutien à l’ensemble des propositions élaborées au printemps 2019 par le Comité national;

  • s’investir activement dans le soutien aux luttes en cours et participer financièrement aux caisses de grève et de solidarité ;

  • interpeller les élu.e.s et les candidat.e.s aux prochaines élections en leur demandant le retrait de cette réforme et de se positionner publiquement sur celle-ci.

     

Nous soutenons les initiatives de la CPCN (Conférence des Présidents du Comité National de la Recherche Scientifique) des sections du CoNRS (Comité National de la Recherche Scientifique) et des sections de la CNU (Conseil National des Universités) qui se sont également prononcées contre la LPPR.

Les actes de congrès de la conférence mm Universe @ NIKA2 ont été publiés dans la revue EPJ Web of Conferences (EDP Sciences). 

 

Capture_décran_2020-02-26_à_14.17.00.png

EPJ Web of Conferences - Volume 228 (2020)
F. Mayet, A. Catalano, J.F. Macías-Pérez and L. Perotto (Eds.)

Cette conférence est la première d'une série de conférences qui accompagneront l'utilisation de NIKA2 au télescope de 30 mètres de l'IRAM. Elle a permis des discussions sur des sujets scientifiques liés à NIKA2 : instruments, analyse des données, derniers résultats et implications cosmologiques, projets à venir. Ce fut un grand succès grâce à l'enthousiasme des participants et à la grande qualité de leurs présentations.

Le comité local d'organisation remercie le LPSC pour son soutien administratif et logisitique.

La conférence a été financée par le projet ANR NIKASky et a bénéficié d'un soutien financier du LPSC et du labex Focus.

Le comité local d'organisation 

Johana Paquien, Frédéric Mayet, Andrea Catalano, Florian Kéruzoré, Juan-Francisco Macias-Perez, Laurence Perotto 

 

Le LSST (Rubin Observatory Legacy Survey of Space and Time) va réaliser une cartographie en trois dimensions du ciel sur la moitié de la voûte céleste en surface et plus de la moitié de l’âge de l’univers en profondeur. Ce relevé comprendra quelque 38 milliards d’astéroïdes, étoiles et galaxies.

Pour le réaliser, une caméra de plus de 3 milliards de pixels est en phase finale d’assemblage et de tests aux États-Unis avant d’être installée au Vera C. Rubin Observatory au Chili sur un télescope de 8 mètres de diamètre. Pour identifier la nature des sources et mesurer leur distance, la cartographie est réalisée de l’infrarouge proche à l’ultraviolet proche à l’aide de 6 filtres.

L’IN2P3 est en charge de tous les éléments qui servent à manipuler ces filtres et le LPSC a conçu et construit le système chargeur de filtre qui permet d’installer ou enlever un filtre sur la caméra - celle-ci ne pouvant accueillir que 5 des 6 filtres simultanément.

 2020 01 LPSCSlac

Légende : L’équipe du LPSC devant le chargeur de filtres en test à SLAC.

Les tests se sont déroulés avec succès pour le chargeur de filtres.
Pour la première fois, les ingénieurs du LPSC ont inséré les 5 faux-filtres dans la caméra à l'aide du chargeur en utilisant les commandes FCS de haut niveau sous le contrôle des automates de sécurité. Tout s'est très bien passé.

On va encore trembler un peu lorsqu’il faudra jouer avec les vrais filtres dans quelques mois .…

 
 Retrouvez plus d’informations et de photos dans l’article consacré au système changeur de filtres sur le site de l’IN2P3.

 heroes

Légende : Les héros de LSST-France, extrait de la présentation générales aux journées LSST-France du 3 février 2020